Dakar Tricot 2014

De Defko Ak Ñiëp Fablab
Aller à : Navigation, rechercher

Dates : du 6 au 20 mars 2014

Atelier Dakar Tricot

6 au 8 mars 2014 – étape « détournement numérique et bricolage d’outils textiles» (arduino + machines - http://www.knitic.com/about/) avec électroniciens et développeurs 10 au 12 mars 2014 : prise en main des machines – préparation de teintures végétales 12 mars : atelier d'écriture avec Ken Bugul sur l'En-Commun et le vivre-ensemble 13 au 20 mars 2014 : recherche graphiques, design – réalisations textiles - Claire Williams / Fabien Cornut.

Lieu : Kër Thiossane, Villa 1695/Sicap Liberté 2 , Dakar

Organisé à Dakar par l’association de droit sénégalais Kër Thiossane qui est un lieu de fabrication numérique promouvant les outils libres et les biens communs en partenariat avec l’OIF/DFN dans le cadre du programme des activités du Fablab « Defko Ak Yen » (Fais-le avec les autres, cet atelier pilote formera une trentaine de bénéficiaires sénégalais à la création textile à l’aide d’outils numériques à code source ouvert.

Alliant les technologies numériques et open source avec des techniques aussi diverses que le tricot, la broderie, les teintures naturelles, les tampons de motifs textiles et la sérigraphie, cet atelier d’une durée de 15 jours transformera le fablab en un lieu de transmission des savoirs grâce à un métissage des différents acteurs et corps de métiers sénégalais (couturières, designers textiles, artistes et graphistes, menuisiers, teinturiers, chimistes, développeurs, électroniciens...).

Les activités seront basées sur des outils électro-mécaniques et numériques employant des technologies à code source ouvert (machine à tricoter contrôlée avec du matériel électronique ouvert tel Arduino, construction d'outils textiles avec des machines à commande numérique pilotées par ordinateur, etc.), et nourries par des matériaux locaux (bois, cotons, teintures végétales...). Des matériaux de récupération seront également utilisés tels que des fripes (balles de vêtements de seconde main, chutes de tissus…).

Objectifs de la formation : A l'issue de cet atelier les participant(e)s, aux profils variés auront une meilleure compréhension des liens possibles dans le domaine de la création entre le langage textile et le langage numérique. Il permettra aux jeunes filles de l’atelier textile du centre social de Sicap Liberté Jet d'Eau et aux artistes sénégalais participants de prendre en main des machines à tricoter numérisées et d’être initiés à la création assistée par ordinateur. A l'issue de l'atelier, chacun aura acquis les notions de base concernant l'apprentissage de la machine à tricoter et le passage du numérique au médium textile avec un micro-contrôleur Arduino.

Cet atelier leur permettra également de créer, documenter, modifier, adapter des motifs open source de textiles et de mieux comprendre les enjeux du motif dans son histoire ainsi que les notions de mathématique et le rôle de la programmation dans la création. Les participant(e)s aborderont à travers des réalisations concrètes la construction et l'utilisation d'une cuve de teinture open source avec des teintures végétales faites à partir de compostes et de plantes locales.

Les activités de construction d’outils textiles avec des machines à commande numérique (tel que la fabrication à l’aide d’une CNC de tampons en bloc de bois pour imprimer des motifs sur tissus) inviteront à la collaboration entre différents corps de métiers et savoir faire. Le processus de création des motifs fera notamment appel à des ressources graphiques et typographiques sous licence libre (les typographies libres réalisées pour la précédente édition d'Afropixel à partir des visuels de Dakar seront notamment utilisées).

Des oeuvres (bannières, banderoles...), des expérimentations et produits (T.shirts, sacs, casquettes, bracelets...) réalisées par les artistes et les jeunes filles couturières participants à l’atelier seront le cas échéant commercialisés par leurs créateurs notamment dans le cadre du festival AfroPixel 2014. L'atelier Textile Motif Remix offrira ainsi la possibilité aux jeunes filles sans emploi du centre de Promotion et de Réinsertion Sociale Liberté 3A de créer une chaîne de production local et de générer une petite économie.



Bénéficiaires/participants:

Une quarantaine de personnes (dont 32 femmes/jeunes filles de 14 à 30 ans) bénéficieront de l’atelier. Kër Thiossane en coordination avec les formateurs se chargera de la sélection des candidats en dehors des jeunes filles du centre de réinsertion coordonnées par leur monitrice.

Profil des candidats

L'atelier sera ouvert aux couturières, designers textiles, artistes et graphistes, menuisiers, teinturiers, chimistes, développeurs, électroniciens. Les bénéficiaires devront correspondre à l’un des profils suivants : Electroniciens, développeurs Couturier(e)s, élèves centre couture Centre Social Graphistes, designers Artistes portant un intérêt pour le médium textile


Candidatures

Envoyer avant le 1er mars 2014 une courte bio (5 à 10 lignes ou CV) et une lettre de motivation à l’adresse mail suivante : kerthiossane@gmail.com


Formateurs / Intervenants

Les intervenants prévus pour animer cet atelier sont Claire Williams (Belgique), Fabien Cornut (France) et Olivier Heinry (France), Dodji Koffi Honou (Togo), Fatou Thiaw (Sénégal).


Claire Williams

Designer textile, diplômée d'un Master des Arts Visuels, à l'ENSAV à Bruxelles, Claire Williams est membre de l’asbl Constant. Spécialisée dans la création et la production de prototypages textiles pour tous domaines (design, mode, accessoires, architecture et installations etc...), Claire Williams allie sa pratique et les techniques qu'elle maîtrise (maille, tissage, broderie, sérigraphie, apprêts, teintures…) au numérique, allant de la création de motifs au détournement via des outils libres de machines à tricoter obsolète ou des expérimentations au niveau du design sensorielle, des textiles innovants et intelligents et éco textiles électroniques.

Olivier Heinry

Membre du fablab de Nantes. Après une dizaine d'années de créations vidéo et audio pour la danse et le théâtre contemporains en France et en Europe réalisées avec des outils libres, Olivier Heinry se consacre désormais à la conception et la fabrication de systèmes interactifs toujours pour la scène mais aussi pour des expositions ou des habitations, en intégrant la fabrication numérique à son processus de travail, ainsi que les problématiques d'interaction sociale dans l'espace public, par le biais du projet Heure locale, ou comme président de l'association Ecos, en mêlant interventions artistiques et écologie urbaine. Il consacre également beaucoup de temps à la culture libre, que ce soit par la recherche d'autres méthodes de travail collaboratives ou en animant des formations professionnelles sur le logiciel de création numérique Puredata.

Fabien Cornut

Fab642lab est le pseudonyme de Fabien Cornut, graphiste/Directeur artistique basé à Saint-Etienne (France). Depuis plus de dix ans, il travaille pour des organismes culturels et des artistes et développe ses propres projets au sein de différents collectifs, que ce soit dans l'édition, les performances-spectacles, la direction artistique ou les projets culturels. Il est aussi formateur et enseignant, en institut technologique et en école d'art.

Dodji Koffi Honou

Responsable multimédia de Kër Thiossane en charge du fablab – Volontaire Internationale de la Francophonie. Membre et ex manager du Woelab à Lomé.

Fatou Thiaw

Monitrice couture, tricot, broderie Centre de Promotion et de Réinsertion Sociale Liberté 3A.