Dakar Typo Remix Maker : Différence entre versions

De Defko Ak Ñiëp Fablab
Aller à : Navigation, rechercher
(Atelier typographie, design d'objet, fabrication numérique)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
https://annuel2.framapad.org/p/dakar-typo-remix-makers
 
https://annuel2.framapad.org/p/dakar-typo-remix-makers
  
 +
Organisé dans le cadre de l’Ecole des communs et des activités autour des arts et métiers du numérique durant le festival Afropixel#6, cet atelier s’inscrivait 
la continuité des projets Dakar Typo (2012) et Design génératif (2017).
  
lundi 26 février
+
26.02
 +
 
 +
Matinée d’introduction. Après un tour de table durant lequel formateurs et participant-e-s se présentent, on passe en revue les axes de réflexion et de travail de l’atelier: pratiquer le dessin de lettre, se former à la création et à l’édition de fontes d’écriture, d’associer création graphique et production d’objets en s’initiant au pilotage de machines de production à commande numérique.
 +
 
 +
 
 +
Ce faisant,  s’agit de s’interroger sur la transmission du savoir-faire artisanal, sur le dessin de lettres et la typographie, sur la circulation des références visuelles et sur la culture du remix dans une société tournée vers le numérique.
 +
 
 +
1. Considérer le style international en typographie comme l’expression 
d’une essence esthétique de l’idéologie moderniste
 +
2. Penser la peinture de lettres décoratives au Sénégal comme une interprétation non-alignée de la modernité
 +
3. Imaginer une fonte d’écriture comme un objet numérique non-aligné

Version du 27 février 2018 à 18:14

Atelier typographie, design d'objet, fabrication numérique

pad du travail en cours

https://annuel2.framapad.org/p/dakar-typo-remix-makers

Organisé dans le cadre de l’Ecole des communs et des activités autour des arts et métiers du numérique durant le festival Afropixel#6, cet atelier s’inscrivait 
la continuité des projets Dakar Typo (2012) et Design génératif (2017).

26.02

Matinée d’introduction. Après un tour de table durant lequel formateurs et participant-e-s se présentent, on passe en revue les axes de réflexion et de travail de l’atelier: pratiquer le dessin de lettre, se former à la création et à l’édition de fontes d’écriture, d’associer création graphique et production d’objets en s’initiant au pilotage de machines de production à commande numérique.


Ce faisant, s’agit de s’interroger sur la transmission du savoir-faire artisanal, sur le dessin de lettres et la typographie, sur la circulation des références visuelles et sur la culture du remix dans une société tournée vers le numérique.

1. Considérer le style international en typographie comme l’expression 
d’une essence esthétique de l’idéologie moderniste 2. Penser la peinture de lettres décoratives au Sénégal comme une interprétation non-alignée de la modernité 3. Imaginer une fonte d’écriture comme un objet numérique non-aligné